Conseils pour choisir l’allume-feu de son barbecue

Sommaire

Cuisiner au barbecue n’est pas considéré comme cancérigène. Par contre, il convient de bien choisir son allume-feu pour ne pas ajouter de polluants ou de résidus nocifs aux aliments lors de la cuisson.

Éviter les allume-feu chimiques

Les allume-feu chimiques sont déconseillés pour 2 raisons :

  • Qu’ils soient solides ou liquides, ils sont souvent à base de pétrole et peuvent contenir des composés organiques volatils (COV), qui rendent toxiques les aliments.
  • De plus, les risques d’accidents domestiques, notamment les retours de flamme, s’avèrent plus fréquents avec un allume-feu liquide.

 

Préférer un allume-feu écologique

Pour allumer votre barbecue, optez plutôt pour le recyclage en utilisant :

  • le petit bois mort de votre jardin ;
  • des sarments de vignes ;
  • des pommes de pin bien sèches, etc.

Pour donner plus de goût à vos grillades, vous pouvez utiliser différents branchages aromatiques comme :

  • du thym, du laurier ou encore du romarin ;
  • des branches de genévrier, réputées pour apporter plus d’arômes au barbecue.

Pour ceux qui n’ont pas de jardin ou de bois à brûler, procurez-vous sur des allume-feu écologiques :

  • ils sont élaborés à partir de matériaux recyclables et/ou d’origine renouvelable : briquettes de bois, rafles de maïs, cageots, laine de bois, etc. ;
  • on les trouve à moins de 4 € le sachet de 12 allume-feu.
Consulter la fiche pratique Ooreka